Skip to content

Sais-tu comment on fait du vin ?

Posted in Edito

L’homme sais faire du vin depuis la nuit des temps. Bon en tout cas, on sais que Rome excellait dans cet art. L’objet de cet article n’est pas de découvrir d’où vient le vin, mais plutôt comment il est fabriqué ?

Une alchimie

Faire du vin est un peu comme faire un gâteau. Il y a une recette à suivre. En fait, il y a plusieurs recettes. Mais il y a une ligne directrice. Alors, il n’est pas nécessaire de prendre de la farine ou des œufs. Ce qu’il faut avant tout, c’est du raisin ! Et tous les raisins ne sont pas bons à prendre.

grappes de raisins sur vigne

Etape 1 – l’égrappage

Cette étape n’est pas obligatoire. Ça consiste simplement à séparer les baies des rafles. On l’appelle donc aussi l’éraflage. La rafle ? c’est un manière savante de parler du petit bout de tige (le pédoncule) qui relie le fruit à son pied. Elle peut apporter un caractère végétal au vin dans certains cas, diminuer le taux d’alcool, etc. Mais elle amène aussi de l’amertume, de l’astringence et d’autres chose. Elle est donc gardé en fonction de ce que le vigneron souhaite voir comme vin ou des cahier des charges des appellations.

Etape 2 – le foulage

C’est le moment où on éclate les baies. Il y a des nombreuses méthodes qui sont possible. Initialement, c’était au pied. Mais maintenant c’est fait au pressoir.
Le foulage est une étape indispensable car il va permettre de séparer le jus des éléments plus solides comme la peau.

Dégagement gazeux lié à la fermentation

Etape 3 – la macération

C’est maintenant que les chose vont devenir sérieuses. Lors de la macération, le vin va prendre sa couleur.
Regarde par exemple le vin rouge. On l’obtient à partir de raisins rouges. Quand les baies sont éclatées, le vigneron laisse les peaux macérer dans leur jus pendant quelques jours. Parfois, ça peut aller jusqu’à un mois, mais ça dépend de la recette. Car ce sont les peaux des raisins rouges qui donnent cette couleur au vin rouge pendant la macération. Ensuite il sera transvasé dans une autre cuve et les peaux passent à l’étape suivante
Le vin blanc ne macère pas avec ses peau ou parfois un tout petit peu mais uniquement si les peaux sont blanches.

Etape 4 – le pressurage

Pour le vin blanc comme pour le vin rouge, on passe au pressoir. C’est l’étape qui permet de récupérer tout le jus restant dans les peaux. Il permet aussi de séparer le moût et d’envoyer les résidus au recyclage.

Etape 5 – l’élevage et embouteillage

Enfin, c’est le moment tant attendu, le vin va être stocké d’abord en cuve ou en fût. C’est une étape qui va permettre de faire évoluer le vin, de faire des assemblages ou des rectification sur le vin. Car ou le vin subit des processus naturels de fermentation, mais il est bel et bien modifié par l’homme.

Embouteillage de Cava

Et le moment tant attendu de la mise en bouteille arrive alors.

Pour ce qui est du reste, tu le connais certainement déjà. Mais si ce n’est pas le cas, abonne toi à la newsletter pour recevoir tous les 8 du mois les articles du mois passé directement dans ta messagerie.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.