Ce blog est destiné aux « nuls », mais je pense que vous savez que le vin peut avoir plusieurs couleurs.

Vous le savez certainement déjà, mais le jus du raisin n’a qu’une seule couleur. Il est blanc. Si si. Prenez un grain de raisin rouge et enlevez lui la peau. Il est clair entre blanc et jaune.
Mais on retrouve pourtant dans les caves, des vins blancs (normale), rosé (ha ?) et rouge (par transmutation ?)
Comment est-ce possible si le jus est blanc ?

On peut bien faire du vin blanc avec du raisin rouge, mais on ne pourra jamais (du moins par voie naturelle) faire du vin rouge avec du raisin blanc. Cette subtilité tient au fait que la couleur du raisin est en cause dans la coloration du vins.
L’élément en cause est la peau. Pour que le vin acquiert sa coloration, le vigneron va écraser le raisin rouge et laisser la peau avec. C’est la version courte, mais c’est bien ça. La peau reste a macérer dans le jus et ses pigments sont transmis au jus (moût).
En fait, ces pigments rouges, appelés anthocyanes, font parties des polyphénols contenus dans la peau des grains de raisins noirs et rouges.
Cet élément étant vivant, le vin « changera » de couleur avec le temps.