Skip to content

Organiser une soirée dégustation

Posted in Dégustations

Quand j’ai commencé à m’intéresser au vin, j’ai eu la chance de participer à une soirée de dégustation d’un club d’œnologie. C’était une réunion entre amis qui découvraient des vins ensemble. Quel moment ! J’ai pu déguster 5 vins différents en comparant mon avis avec d’autres dans une ambiance bienveillante. Je vous propose de voir comment organiser une soirée et quel type de vin prendre.

Choisir un thème

C’est le plus important. En fonction de votre niveau et de celui de vos invités, Plus le niveau des convives est important et plus il faudra que le thème soit précis. En fonction des thèmes, il faudra vous approvisionner, ou vous faire approvisionner par les convives.
Il n’y a pas de bonne réponse mais voici quelques suggestions

  • Tester un cépage spécifique avec des vins venant de plusieurs régions différentes,
  • Tester des vins de cépages différents mais d’une même région
  • Gouter des vins pour un montant précis
  • Faire une dégustation à l’aveugle
  • Organiser une soirée aléatoire

Personnellement, si c’est votre première soirée de ce type et que c’est pareil pour vos invités, passez en mode aléatoire. Prenez deux vins blancs et trois vins rouges par exemple. Je vous fais quelques propositions un peu plus bas

Maitriser le nombre de participant

Sentir du vin lors de la dégustation

Je pense qu’il est bien de limiter le nombre d’invités à 10 au maximum. Etre en petit groupe encourage la conversation. Il y a aussi moins de verres à servir et les proportions peuvent être plus sympas. 🙂 Il y aura surtout besoin de moins de bouteille, et donc de budget.
Il faut aussi moins de matériel.

Publicité

 

Les échanges seront donc plus constructifs car il est plus facile d’échanger ses idées. C’est avec un petit groupe que les échanges sont le plus sympathique.

Prévoir le matériel

  • Verrerie : Il faut prévoir au minimum un verre par personne est tout à fait correct; cependant, si possible, je proposerais d’avoir deux verres par personne, pour mieux déguster et comparer les vins simultanément.
  • Nappe : La couleur est un aspect important lors de la comparaison des vins, alors évitez des verres teintés, et privilégiez une nappe blanche avec un bon éclairage.
  • Sceaux à cracher : Tout le monde ne veut pas boire. Cracher est important pour garder ses idées en place. C’est aussi bien pour se débarrasser d’un mauvais vin…
  • Eau : L’eau est un bon nettoyant pour le palais.
  • Matériel pour noter : Fournissez des stylos et du papier pour prendre des notes de vin. Vous pouvez aussi imprimer une grille de dégustation.

Prévoir à manger

Quand vous organisez une dégustation, les invités s’attendent à avoir de quoi manger en même temps. La nourriture peut aussi faire partie du thème. En règle générale, il faut prévoir des petites bouchées plutôt que des plats. Il faut pouvoir rester mobile pour tourner autour de la table. Et puis ce n’est pas un repas, mais une dégustation. Des bouchées permettront de de respecter plus facilement les accords avec les vins

Si vous « visitez » une région, il faut penser à accorder les bouchées avec les vins. Faire des sortes de tapas qui tournent autour de la région est une bonne idée.
Les accompagnements permettront aussi d’éponger l’alcool qui passera dans le sang malgré que vous crachiez. C’est aussi une manière de voir le comportement du vin en fonction des différents aliments.

Avec tout ça vous avez tous les éléments nécessaires pour organiser une soirée de dégustation chez vous. Aussi je vous propose quelques vins pour accompagner une soirée hétéroclite.

Sélection de vin pour une soirée dégustation chez soi

Le but n’est pas de vous dire ce que vous devez ressentir. Je vous propose 5 vins qui sont bien marqués pour la dégustation. Je vous propose plus de savoir d’où il viennent et de vous faire vous-même votre avis dessus. Bon je me connais et je ne vais pas pouvoir m’empécher de vous donner quelques sentiments quand même. Ces vins ont été achetés ou amenés. Leur description est faite à partir de ce que j’ai pu avoir comme information.

1 – Pinot Gris – Alsace – Domaine Philippe Greiner

C’est un vin de caviste. Je l’ai eu sur un salon à Tour. Il est aussi vendu en direct à la propriété.

Cépage : Pinot gris
Prix 10 €

Le vignoble à côté de Riquewihr est cultivé nativement en agriculture raisonnée. Mais il s’oriente vers la culture bio en ce moment. Le vin est issu d’un mélange de vignes jeunes et âgées Le rendement est plutôt modéré. Le domaine est situé au pied du coteau du Schoenenbourg.

Avis : On a découvert un vin très aromatique et très bien équilibré. Ce fut le vin blanc de la soirée. Il a fait l’unanimité, mais chez ceux (celle en fait 🙂 ) qui trouvent que le vin pique.
L’avez-vous déjà gouté ?
Le blanc préféré !

2 – Chardonnay – Chablis

Ce vin est vendu en cave et à la propriété (où il est meilleur encore 😉 )

Cépage : Chardonnay
Prix : 15€

Ce deuxième blanc est très bien conçu. C’est un Chablis 1er Cru de la maison Vocoret. Je reviendrai dessus en janvier. Il est vinifié de manière traditionnel. C’est un vin a évolution lente qui peut être gardé quelques années. Il s’accorde naturellement avec les crustacés, les charcuteries fines, les volailles et se consomment entre 10° et 13°C.

Avis : Ce n’est pas le meilleur chablis que j’ai goûté mais il est assez typique de la région. Très frais comme vin, il a été apprécié avec les crevettes et le saumon fumé sur tartines grillées.

3 – Pinot Noir – Côtes de Nuits Villages – Domaine Gachot Monot – Les Chaillots

Vin vendu en cave et trouvé en restaurant. Vendu au domaine directement aussi.

Cépage : Pinot Noir
Prix : 15,30 €

Venant, de la Côte-d’Or, il est vinifié en traditionnel et ramassé à la main. Le domaine Gachot-Monot est une exploitation familiale depuis cinq générations. Les raisins sont triés à la main et égrappés avant pressage. Il est élévé 15 mois en fûts (dont 20% de neufs). Il est façonné pour s’accorder avec des viandes en sauce ou les volailles grillées.

Avis : Ce pinot est un digne représentant de sa région. C’est un vin très bien construit que j’ai apprécié avec les patés de campagne. Je vais le rechercher en un peu plus vieux pour les fêtes car il s’accordera très bien. On a découvert un vin complexe et pourtant très équilibré et très gourmand. Les amateurs de rouge y sont revenus. Nous avons dégusté le millésime 2017 qui était encore un peu jeune. Il mérite trois à cinq ans de garde à mon avis.
Personnellement, j’en commanderai. Et je ne sais pas si ça a de l’importance, mais les filles ont bien aimée l’étiquette 😀 .

4 – Syrah – Crozes-Hermitage – Les Meysonniers – Maison Chapoutier

C’est un vin qui est plutôt vendu à des professionnels de la restauration.

Cépage : Syrah 100%
Prix : 16,50 €

“Les Meysonniers”, c’est le nom du premier propriétaire. Les vignes sont sur des parcelles bien exposées en légère pente entre le Rhône et l’Isère. Le vin est issu de l’agriculture biologique.
La récolte est faite manuellement et l’élevage est en cuve béton pour conserver la minéralité du vin. Le pigeage est pratiqué pour infuser au maximum les arômes. La fin de l’élevage est en fût pour donner plus de corps au vin.

Avis : La robe est très sombre, violacée. On voit un vin qui a du corps. Il a présenté un nez différent de la bouche. C’est un bon vin, qui appelait des plats plus adapté que ce que nous avions. La moitié des convives n’a pas apprécié car c’est un vin assez puissant et astringent, ce que tout le monde n’apprécie pas. Pour ceux qui apprécient les vins rouges forts, il a révélé beaucoup de gourmandise. Oui le mot a souvent été prononcé
Il aurait certainement dû être dégusté en dernier.

5 – Syrah et Grenache – AOP Grignan-Les-Adhemar

Ce vin est vendu en cave et à la propriété (où il est meilleur encore 😉 )

Cépages : Syrah 50% – Grenache 50%
Prix : 10€

Cette appellation remplace depuis 2010 l’appellation Coteaux du Tricastin. L’élevage est en cuves béton pour le grenache et en barriques de chêne pour la syrah. Le domaine est certifié HVE depuis cette année (2019). Depuis quelques années déjà, le domaine pratique l’agriculture raisonnée.

Avis : Avec un savant mélange de syrah et de grenache, ce vin a une très belle robe bien soutenue, normale avec cet assemblage. Ca a été le vin rouge le plus consensuel. Tout le monde n’aime pas le vin rouge et pourtant, malgré un assemblage de cépage donnant des vins soutenus, il a été apprécié du plus grand nombre à condition d’être bu frais. Une fois à température ambiante, il a révélé plus de complexité.
Il a été plus apprécié avec les bouchés au poulet fumé. Il devrait très bien s’accorder avec des viandes en sauce (pas trop forte), mais devrait aussi très bien aller avec un steack de thon.
Nous avons goûté un 2016 qui aurait certainement pu être gardé un ou deux ans de plus.
Très belle découverte de l’avis général.

Faire une soirée de dégustation est aussi un bon moyen de passer une agréable soirée avec des amis. C’est amusant de voir que les personnes qui ne sont pas toutes amateurs de vin peuvent se faire surprendre. J’ai découvert aussi une nouvelle AOP avec un vin très agréable.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.