cracher du vin correctement pour éviter la tâcheDepuis tout petit, on nous apprend que cracher, c’est sale. Certes ce n’est pas très poli, mais ce n’est pas sale (comme le disait Doc’). Et c’est certainement que notre éducation qui le dit car dans d’autres pays, cette pratique est courante. Et bien dans les dégustations, il est aussi de bon ton de cracher. Voyons comment et pourquoi.

Pourquoi cracher ?

Cracher c’est faire sortir quelque chose de notre bouche en vue de s’en débarrasser. Dans le cas du vin, nous verrons qu’on ne crache pas n’importe où.

Cracher est mal considéré dans la société française par exemple. C’est considéré comme sale et à juste titre, vu que nous possédons des milliers de bactéries dans notre bouche. En théorie, cracher parterre dans la rue est puni par une amende à 39€. Mais cracher permet aussi de pas ingurgiter des aliments ou des liquides.

Alors cracher du vin est recommander lors de dégustation pour ne pas être complètement saoul au bout de quelques verres. De nombreuses personnes n’ont pas entre ce réflexe. Même pour du vin, ça fait sale d’un point de vue extérieur. De plus, le vin bénéficie toujours d’une vision sacrée. Mais il vous faudra dépasser ces considérations

Il y a quelques années, lorsque je suis allé au Domaine de la Taille aux loup, il y avait un groupe avec nous de personnes venues elles aussi pour goûter les vins du domaine. L’une de ces personnes n’a pas pris la peine de cracher son vin et a fini la dégustation dans un patio alors que nous poursuivions. Même en dégustation le vin reste un alcool. Et que vous soyez dans une cave, sur un salon ou dans tout autre manifestation, le risque est le même.

La raison la plus évidente pour moi est que lorsqu’on participe à une dégustation, il faut garder l’esprit clair.
Si je suis à une dégustation, il faut que je puisse garder à l’esprit toutes les sensations. L’alcool aura pour effet de limiter de plus en plus mon jugement et mon cerveau saturera. Puis je me déshydraterai et j’aurai encore plus soif ne prenant même plus la peine de goûter avec autant d’attention les vins servis.

Vous êtes bien présent pour tester, découvrir des vins. Si votre alcoolémie monte d’un seul coup, il va être difficile de maintenir un bon jugement. Cracher le vin vous permettra de reculer l’échéance. Car l’échéance arrivera quoiqu’il arrive.

Enfin, cracher, ça fait bien plus pro ! Et oui, même si vous êtes ici pour partager la passion du vin sans prise de tête, il n’en demeure pas moins que notre société est faîte de paraître. Donc cracher, demander un pot pour cracher font partis des rituels des professionnels de la dégustation.

 

Cracher du vin élégamment

Vous avez décidé de cracher le vin ? Félicitations !

Mais il est hors de question de le faire n’importe comment ! Il va donc falloir vous faire la main avant. C’est presque un art car il s’agit de le faire correctement et sans salir qui que ce soit. Et il est absolument hors de question de jouer ou de faire des « effets ».

Prenez donc la bonne posture

Premièrement, vous devez cracher dans un récipient et surtout pas parterre. Mettez le récipient à hauteur de votre bouche pour ne pas éclabousser partout. Mais si le récipient (souvent un seau à bouteille) est grand, ne mettez pas la tête dedans. Ce geste rappellerait facilement un lendemain de cuite. Avouez que ça manque d’élégance.

Puis rassemblez vos lèvres pour former un petit rond en ramenant le liquide vers l’avant de votre langue. En poussant avec vos joues, vous devez faire un jet ni trop fort ni trop mou. C’est la partie qui demande de l’entrainement pour ne pas s’en mettre partout. Et si vous réussissez à le faire avec élégance, vous pourrez tenter de briguer le Cracheur d’Or au salon de Vignerons Indépendants.

Même si ça ne semble pas très élégant, cracher vous donnera l’air d’être bien plus élégant.

Garder cependant à l’esprit que même en crachant, il y a une petite quantité d’alcool qui passe dans votre sang. Alors prenez avant tout du plaisir et ne prévoyez pas de conduire ensuite. D’ailleurs lors de la dégustation, vous préférez grumer ou mâcher le vin ?