Skip to content

[Nez] Mémoriser les arômes

Posted in Dégustations

Il y a quelques semaines, j’ai été « enlevé » par ma femme et mes amis pour filer dans le Cher pour le week-end. Ce séjour pour fêter mon anniversaire nous a permis d’aller visiter quelques propriétés dans les côteaux giennois et le Sancerre. J’ai rencontré à cette occasion Julie (cave Nerot) qui nous a fait un exercice pour tester nos goûts et nos connaissances des arômes. Mais pour mémoriser les arômes, comment faut-il s’y prendre ?

La mémoire olfactive

Il est possible de trouver une infinité d’odeur dans notre vie courante. Nous sommes habitués à la plupart d’entre elles. Pour ainsi dire, nous n’y faisons plus attention.

Malgré ça, il est dans la nature humaine de sentir les choses. Et encore plus lorsqu’il s’agit d’ingérer quelque chose. Car l’odorat nous permet de reconnaître ce qui est comestible de ce qu’il ne l’ai pas.

liste des ingrédients de l hypocras

Lorsque tu dégustes un vin, tu passes donc par cette phase d’identification olfactive. Lors de cette phase, tes récepteurs olfactifs font appel à ta mémoire. Mais cette mémoire est un peu particulière. Il y a une zone qui stocke l’odeur (son impression) et une qui stocke identification de cette odeur.

Travailler la mémorisation des arômes

Pour travailler sa mémoire olfactive, il est idéal d’avoir un assortiment de fragrance.

Acheter un coffret de fragrance

C’est la solution la plus facile. Les coffrets permettent d’avoir un assortiment des odeurs les plus fréquentes. Ces coffrets sont souvent accompagnés d’information permettant de travailler avec ces fioles. Ces coffrets ne sont pas donnés mais constituent tout de même un bon investissement surtout quand ces coffrets font partie d’un jeu.

Fabriquer ses fioles

C’est parti pour le DIY du vin 🙂 . Non sérieusement, je détaillerai peut-être une prochaine fois. Mais tu pourras trouver de nombreux tuto sur Internet à cette fin. Mais si ça t’intéresse n’hésite met moi un commentaire. En tout cas, c’est assez simple.

Travailler la mémoire

Comment enregistrer une odeur ? C’est le fond de la question. On ne peut pas juste enregistrer une odeur. Une odeur est une combinaison chimique, et tu ne peux pas enregistrer cette information dans ton cerveau. Il faut alors intellectualiser l’odeur. Autrement dit, il faut que tu mémorises l’odeur en l’attachant à un souvenir (par exemple). Tu dois donc être conscient de l’odeur.

Dans le vin, il est coutume de classer les odeurs et les goûts par famille (arômes primaires). C’est plus simple ainsi. Est-ce fruité ? minéral ? Floral ? Epicé… Ces familles t’orientent vers les arômes finaux. On parle parfois d’une odeur de fraise Tagada par exemple. Elle fait partie de la famille alimentaire. Donc quand tu mémorises un odeur pense à la mettre dans une grande famille. pour affiner ensuite

Roue des arômes
Roue des arômes du Coam

Ce qui est important, c’est de faire attention à son odorat. Le tabac ou d’autres produits sont néfastes pour l’odorat. Mais nos cellules se renouvelant régulièrement, tu as une chance de t’en sortir 🙂 . C’est aussi pour ça qu’il faut travailler régulièrement et faire le tour du placard à épices par exemple. A la cave Nérot, on a eu un test olfactif. Et truc bête, il y avait une odeur qu’on connaissait tous mais impossible de le retrouver. C’était de la noix de muscade. C’était pourtant simple. Alors pense à humer pour travailler cette mémoire?

Bref, les odeurs sont partout et il faut y rester attentif. Mais d’après toi, est-ce que les odeurs ont une incidence sur le goût ?

Recracher un mauvais vin

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *