Skip to content

Tout ce que vous devez savoir sur l’Armagnac

Posted in Régions et terroirs

L’Armagnac est l’une des plus anciennes eau-de-vie de France. Il nous vient du Moyen-Age et est antérieur au Cognac. Pourtant dans l’esprit du public, l’Armagnac est un cousin de ce dernier.

Paysage d'un village de la région d'Armagnac

Un peu d’histoire

L’alambic a été amené par les invasions musulmanes du bas Moyen-Âge. Les premières eaux-de-vies ont été produites à des fins médicinales. L’Armagnac apparaît sur des marchés dans ce sens.
Comme pour le Cognac, l’Armagnac est distillé et sa production est boostée par les achats des hollandais. Il est distillé afin de rentabiliser les transports et est destiné à servir d’apport d’alcool aux vins ou à être coupé avec de l’eau.
Au début du 19° siècle, Antoine de Mélet développe l’alambic armagnacais. Le rendement s’améliore ainsi que le goût. Plusieurs brevet sont ensuite déposés pour améliorer encore le système. L’encépagement est principalement du piquepoût (folle-blanche), du clairet et de la muscatelle jusqu’à l’arrivée du phylloxéra.

Epoque moderne

En 1909, la zone de production d’Armagnac est délimitée. Il y a alors trois régions fixées par décret. Les AOC Armagnac, Bas-Armagnac, Armagnac-Ténarèze et Haut-Armagnac datent de 1936 et sont confirmée en 2014 après quelques changements.

Armagnac - Alambic mobile de ferme en ferme

La production d’Armagnac

L’armagnac est produit en Gascogne dans le sud-ouest de la France selon les directives de son propre organisme, le Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac (BNIA) . Comme le cognac, l’armagnac est reconnu comme Appellation d’Origine Contrôlée. Mais la différence dans les deux processus de production, cépages, volumes et dans le caractère des deux spiritueux est considérable.

Publicité

 

Les cépages utilisés sont le baco blanc, la blanc dame, le colombar, la folle-blanche, le plan de graisse, le jurançon blanc, le mauzac, le mauzac rosé, le meslier Saint-François et l’ugni blanc. Les cépage principaux sont le baco blanc, l’ugni blanc, le colombard et la folle-blanche, qui sont tous des raisins blancs.

La production d’armagnac est à très petite. Il y a environ cinq millions de bouteilles vendues par an, contre 175 millions pour le cognac. Le marché de l’Armagnac est réparti également entre les ventes en France et à l’étranger.

Carte de l'appellation d'Armagnac

Distillation

Les raisins utilisés pour créer le vin de distillation sont récoltés de septembre à octobre, et l’ajout de tout traitement au soufre ou sucre est interdit. La distillation a lieu pendant l’hiver une fois la fermentation terminée, avec une date limite du 31 mars de l’année suivant la récolte.L’Armagnac est fermenté une seule fois et produit un pourcentage d’alcool d’environ 52 à 60%. Mais il peut aller jusqu’à 72,4%.
L’alambic armagnacais permet au vin d’être préchauffé dans une bouteille par les tuyaux contenant les vapeurs chaudes d’alcool de l’alambic. Le vin s’écoule ensuite sur une série de plateaux dans la colonne principale. Il est ainsi traversé par les vapeurs d’alcool qui se chargent alors de ses arômes.

Après cette fermentation, l’Armagnac est ensuite déplacé et élevé en fûts de chêne, où la teneur en alcool baisse en moyenne de 4% chaque année.
Lorsque l’Armagnac a atteint sa maturation, il est ensuite transféré dans de grandes jarres en verre – appelées Dame Jeanne – où il peut être stocké avant la mise en bouteille pendant une cinquantaine d’années.

Classifications

L’Armagnac possède ses propres classifications, en fonction de l’âge de la plus jeune eau-de-vie de l’assemblage.

  • VS ou ***: vieillissement minimum d’un an en bois
  • VSOP: Minimum quatre ans
  • Napoléon ou XO: minimum six ans
  • Hors d’Age: 10 ans minimum
  • XO premium : 20 ans minimum
  • Millésimes: 10 ans minimum mais l’année sur l’étiquette correspond à la seule année de la récolte. Un millésime ne peut pas être mélangé avec des armagnacs d’une autre année.

L’armagnac Blanche a été créée en appellation en 2005 comme eau-de-vie non vieillie. Elle est généralement utilisée comme base pour des cocktails.

Dégustation

Tout comme le Cognac, l’Armagnac est en général dégusté en fin de repas. C’est un alcool assez qui est donc réputé pour faciliter la digestion.
Lorsque l’eau-de-vie est encore jeune, il est possible de l’intégrer dans des cocktails.
Comme pour le whisky, les arômes sont extrêmement variés et une roue de saveurs d’Armagnac est aussi complexe que pour le whisky.
La rusticité et la production à petite échelle de l’Armagnac signifie que les caractéristiques varient considérablement d’un distillateur à l’autre, même dans la même région. Les caractéristiques sont très différentes car il y a des terroirs très différents entes les différentes appellations.

Il est étonnant que le Cognac soit plus populaire, il a trouvé sa clientèle parmi les jeunes (hommes principalement) qui cherchent quelque chose de plus raffiné que la bière mais de plus doux que le whisky de papa.

3 Comments

  1. Eric B.
    Eric B.

    J’ai toujours voulu gouter l’armagnac. Est-ce que vous avez des conseils en la matière ?

    4 avril 2020
    |Reply
    • Renaud
      Renaud

      Non malheureusement. J’ai pu goûter des alcools sur quelques salons, mais pas de vrai comparaison entre différentes maisons. Et je n’ai pas dans mes contacts d’experts en la matière. Mais si un lecteurs a des conseils pour la technique de dégustation ou des bouteilles à conseiller, n’hésitez pas à partager !

      5 avril 2020
      |Reply
  2. CyberMick
    CyberMick

    C’est une très belle région. Les vins qui en sont issus sont aussi commercialisés, il n’y a pas que l’eaude vie

    7 avril 2020
    |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.