Est-ce que le vin est à la mode ?

Image à la une - Le vin est-il à la mode ?

Le vin est de plus en plus présent dans l’espace média francophone. De nombreuses startups émergent avec chacunes un projet bien définie. L’œnotourisme est en pleine expansion et les foires au vin marchent plutôt bien. Alors est-ce que le vin est à la mode ? N’est-ce un phénomène ?

Une histoire de France

L’histoire de la viticulture est très liée à la France. Même si le berceau de la culture de la vigne est plus situé vers la Géorgie, la culture de la vigne remonte à l’Empire Romain pour la partie méridionale de la Gaule.

On retrouve ensuite le vin dans l’Histoire de France. Le recherche et l’amélioration des techniques font que la qualité du produit s’améliore avec le temps.
Le vin s’est donc attaché à un terroir et à une histoire, parfois une histoire de famille.

Ancienne grande amphore pour le vin

Il y a une partie affective indéniable avec le vin. Surtout depuis 2104 quand un amendement déposé par la Commission des Affaires Economiques du Sénat reconnu que « le vin, produit de la vigne, et les terroirs viticoles font partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager de la France ».
Il y a quelque chose entre les français et le vin. La relation est profonde, sincère.

Ancienne barrique

De plus, régulièrement, des études démontrent les bienfaits du vin comme pour légitimer sa consommation. Le vin est une fierté.

Une baisse de la consommation

Les premiers chiffres du Beaujolais Nouveau sont formels. La consommation de vin a baissé. Ce n’est plus un vin festif. Les consommateurs cherchent une meilleure qualité. C’est effectivement le constat qui peut être fait sur la filière. La consommation a changé.

On parle aujourd’hui de vin plaisir. Il n’est plus question de boire uniquement pour boire. On cherche le partage, l’accord avec un met ou une situation. On cherche la qualité, l’originalité.

Plus de 40% des français s’intéresse au vin. La proportion dans les pays francophones est aussi en constante évolution. Les jeunes ne sont pas les plus grands consommateurs, mais l’âge auquel on commence à boire du vin pour le plaisir démarre de plus en plus tôt.

Le vin rouge a toujours la préférence pour la majorité des consommateurs. Souvent plus complexe, il a une image plus mature.

Mais le vin est à la mode

Le vin occupe de plus en plus l’espace média. Les séries font une place au vin en le contextualisant ou en le plaçant sur beaucoup de plan. Le vin se consomme à l’écran et les stars achètent des domaines.

D’un autre côté, les propriétés vitcoles se vendent de plus en plus cher. Des records de ventes sont atteints chaque année mettant en difficulté les exploitant moins riches. Tout le monde veut sa part. Les starups fleurisse autour de l’univers du vin signe.

trois verres de vins aromatisés

L’effet de mode se retrouve aussi dans les vins aromatisés ou encore dans le fameux le vin bleu. Les vins se colorent, s’aromatisent à peu à la manière des bières aromatisées commes les Despé ou les Smirnoff Ice d’il y a quelques temps. Ici on ne parle plus de qualité mes de consommation immédiate et rapide à l’occasion d’un repas ou d’un apéro.

Alors pour conclure, je dirais qu’il y a bien des modes qui gravitent dans le vin. Oui le vin est à la mode. Cette mode est composée de cycles venant avec les générations. Elles n’ont certainement comme objectif de redynamiser régulièrement la filière. Mais l’attachement des français au vin est au-delà de la mode tout comme celui des pays producteurs du monde entier. La mode est éphémère, mais le vin demande du temps qui dépasse les modes. 

Une envie, une question, une remarque, une insulte ? Les commentaires sont ouverts !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*