Skip to content

D’où vient le Beaujolais Nouveau

Posted in Régions et terroirs

beaujolais-georges-duboeuf

Tous les troisièmes jeudi de novembre, c’est le même rituel, le Beaujolais nouveau débarque. Si depuis l’année dernière, nous n’avons pas tant le coeur à ça, je rédige cet article car l’évènement représente la joie, la convivialité que les extrémistes veulent éradiquer.
Mais d’où nous vient cette tradition qui s’exporte de mieux en mieux à l’étranger ?

Depuis la nuit des temps

Depuis Bacchus, les vins nouveaux sont fêtés. Pendant longtemps, les vins ont été bus jeunes car leur conservation était hasardeuse. Il faudra attendre le 19° siècle et l’art de la tonnellerie et de la verrerie moderne pour que la conservation des vins s’améliore. La consommation de vins jeunes est bien ancestrale.

bouteilles-vides-usees

Publicité

 

Dès le début du 20° siècle, l’administration française tente de règlementer des zones d’appellation, mais toutes les tentatives échouent. En 1935, l’INAO est fondée et le Beaujolais continue son combat pour être identifié comme un vignoble à part de la Bourgogne.
A partir de l’Occupation, la pénurie de vin abouti sur un principe d’échelonnement du vin afin de réguler les sorties des vins par appellation et propriété et d’améliorer les approvisionnements des armées.

Les années 50

En 1951, le principe d’échelonnement de sortie des vins est supprimé. Tous les vins d’appellation d’origine peuvent alors être vendus à partir du 15 décembre.
Mais les producteurs du Beaujolais produisent depuis très longtemps des vins qui peuvent se boire très jeune, dès les premiers mois. Les vignerons du Beaujolais oeuvrent depuis longtemps à la différentiation de leur vignoble. Ils ont leur propre concours général agricole depuis la fin des années 30. Ils obtiendront dès 1951 l’autorisation de commercialiser en novembre, un mois avant les autres. Beaujolais nouveau n’est alors qu’une expression.

Décollage à partir des années 60

Jusqu’en 1966, la commercialisation du vin est assez aléatoire. Il n’y a pas de repère particulier. Le concept du Beaujolais nouveau ne prend pas et peine à convaincre les négociants et les détaillants. C’est notamment Georges Duboeuf qui avec l’aide d’autres professionnels vont faire connaître ce primeur qui sortira dorénavant à partir du 15 novembre.
Le coup marketing de ce vin assez moyen est réussi et dès 1985, la date de sortie est fixée au troisième jeudi de novembre. Et cette tradition perdure mais ne dépassera jamais la moitié de la production des vins du Beaujolais.

tonneaux-vin

Rappelons aussi que le Beaujolais Nouveau n’est pas un vin de garde. Il faudra le consommer dans les 6 mois. C’est plutôt un vin de terroir qui se déguste avec de la charcuterie, du fromage, enfin des produits bruts. La tradition a du bon et même si vous n’en buvez pas, c’est un moment convivial et de partage.

Santé ! Mais n’en abusez pas !!!

2 Comments

  1. Maggie
    Maggie

    Des précisions utiles. on oublie souvent que notre patrimoine a un histoire. Merci

    25 novembre 2016
    |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.