Image d'article sur les vins bios

Le bio dépasse le phénomène de mode. Il est passé au rang d’un mode de consommation régulier qui progresse de plus en plus. Le monde viticole n’y échappe pas. Curieusement, les vins bio ne sont pas populaires dans les pays du Nouveau Monde mais vivent une réelle croissance Europe. Voyons ensemble ce qu’est le vin bio.

Les vins bio : définition

Les vins bio (ou biologiques) sont produits avec des raisins biologiques. Pour avoir des raisins estampillés biologiques, les vignerons doivent mettre en œuvre un ensemble de pratiques et de méthodes strictes pour entretenir ses vignes. Les méthodes doivent donc remplir un cahier des charges strict mais n’impliquent pas que le vin n’ait pas d’additifs. Il existe, en fait, une liste d’additifs, y compris des levures, des blancs d’oeufs et des enzymes animales (comme la présure du fromage) autorisées dans les vins biologiques. Donc un vin bio n’est pas nécessairement qu’un vin est végétalien.
Le défi des vins bio est surtout de ne pas utiliser de produits chimiques pour traiter les vignes et les maladies. Il faut donc recourir à d’autres techniques pour chasser insectes et/ou maladies.

Mais le vin bio n’est pas le même dans tous les pays. Alors qu’en Europe on peut ajouter des sulfites, cette pratique est permise.

Attention, il ne faut pas confondre vins bio et vins biodynamiques. Ce n’est pas la même chose et ce sera l’objet d’un futur article.

Une vigne plantée face à la mer à Boulogen Sur Mer

Les vins bio en chiffre

Durant l’année 2016 la consommation française de produits bios a augmenté de plus de 20%, dépassant ainsi les 7 milliards d’euros. Les attentes pour 2018 et 2019 sont dans la tendances de cette progression.

Dans ce cadre, le nombre de conversion de terres agricoles en bio a aussi explosé. La demande devenant plus forte, les coûts de production baissent mécaniquement. Avec une maîtrise des techniques croissante, l’augmentation des producteurs bio est de 11% en 2016. Ce serait donc 118 000 emplois directs qui dépendent de cette filière selon l’agence Bio. En terme d’emplois indirects, la filière est prometteuse aussi. Les exploitations agricoles investies dans le biologique équivalent à 7,3% des exploitations en France.

Concernant les vins bio, la surface est de 70 740 ha en 2016, soit 9 % du vignoble français. Selon l’agence bio, cette surface représente un augmentation de 2% par rapport à l’année précédente. Cette augmentation ne suit pourtant pas le dynamisme des consommateurs car leur consommation de vins biologiques a augmenté de plus de 18%.

Un salon pour les vins bio

Image du salon bio de Montpellier

Dans ce cadre là, le salon des vins bio Millésime Bio prend toute son importance. Ce salon professionnel aura lieu les 29, 30 et 31 janvier à Montpellier. Ce salon organisé chaque année par Sudvinbio connait chaque année une hausse de la fréquentation française comme internationnale.
Si le tout venant comme moi n’est pas vraiment concerné, ce salon est tout de même intéressant car c’est un marqueur de la tendance des vins bios.

 

Ce qui m’interesse moi c’est de savoir si cette tendance à la consommation est suivi dans mon lectorat. Donc si tu fais attentio au bio, si tu n’en a rien à faire, dis le en commentaire !