Skip to content

Lire l’étiquette d’une bouteille

Posted in Dégustations

Il y a des projets de loi pour normer les étiquettes de vin et mettre des mentions sur ce qu’il contient vraiment ou sur les risques. L’étiquette des bouteilles de vin français dispose déjà de nombreuses informations. Sais-tu seulement ce qui est obligatoire, nécessaire ou complètement futile ?

Etiquette de bouteille de vin : mentions obligatoires

La première chose que tu dois savoir, c’est qu’il n’y a pas d’obligation de design. Certaines mentions obligatoires peuvent sembler évidentes, mais d’autres non.

  • La zone de production. Cette mention dépend du cahier des charges de la zone de production… du vin. Est-ce qu’il s’git d’un AOP, d’un IGP… Tous ces sigles me donnent mal à la tête.
  • Le nom et l’adresse de la personne (morale ou physique) qui a la responsabilité de l’embouteillage. En gros est-ce que le vin a été mis en bouteille par le producteur ou par un négociant ? Il y a aussi certainement des raisons sanitaires aussi.
  • Le degrés d’alcool est évident. Il s’agit d’informer le consommateur sur la « dose » qu’il prend.
  • La contenance est aussi importante. Certaines bouteilles, de par leur physionomie, peuvent donner l’impression qu’elles contiennent plus ou moins de liquide.
  • Les pictogrammes recyclage et femme enceinte. Il n’est nul besoin de rappeler que même en quantité réduite, l’alcool est nocif pour les embryons et les foetus. Cette mention existe depuis 2007
  • La bouteille elle-même peut avoir des spécificités en fonction d’où elle provient. C’est le cas des vins produit à Chateauneuf-du-Pape.
  • La présence de sulfites en raison d’allergies est obligatoire aussi. Mais il n’est pas nécessaire de mentionner son absence. C’est un règlement de l’Union Européenne qui en est à l’origine.

Ce fait quand même pas mal d’information qui sont régies par plusieurs codes. C’est une règlementation complexe.

Que peut-on trouver d’autre ?

L’étiquette est un espace publicitaire.

Etiquettes de vin amusantes - vin tue- Grololo - point G

Il permet aux marketeurs de s’exprimer et d’attirer l’oeil. Certains s’en servent donc pour faire passer des messages ou pour amuser le consommateur. La représentation d’un château ou d’une grappe n’a absolument aucune valeur. D’ailleurs, le vigneron n’est même pas obligé de mettre un logo ou un dessin

Contrairement à ce qu’on pense le millésime n’est absolument pas nécessaire. Il n’est éventuellement obligatoire que pour le respect d’un cahier des charges d’AOP par exemple.

Etiquette Romanee Conti

De la même manière, les médailles ne font pas partie des obligations. Ce sont des ornements. Ils peuvent donner une indication en fonction du concours ou de la sélection. Par exemple une sélection dans une grande surface dans le cadre d’une foire au vin a moins de valeur qu’une médaille attribuée par une guide prestigieux. Dans tous les cas, ce ne sont que des arguments marketing au final.

Les informations de cépages sont aussi inutiles. Certains vins mélants plusieurs cépages mettent le volume de chaque cépage dans le vin. Ce n’est qu’une indication. Cependant comme toute autre information comme l’élevage, le vieillissement, ou le mode de vendange, ces indications obligent l’embouteilleur à leur véracité. Car si une indication est facultative, ca ne veut pas dire qu’elle puisse être fausse. Toute mention DOIT être vraie !

L’habit ne fait pas le moine et l’étiquette ne fait pas le vin. Mais elle y contribue.
Partage si tu aimes.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.