Skip to content

Neuf idées reçues sur le vin

Posted in Edito

Le vin, c’est comme beaucoup d’autres choses. On lit de tout et de rien à ce sujet. C’est parfois un peu difficile de s’y retrouver. Nous sommes dans le royaume de la Fake News ! J’ai donc souvent des questions du type « Est-ce que c’est vrai que le vin fait ceci ? Je vais donc essayer d’éclairer ta bougie.

Idées reçues ou fausse idées sur le vin ?

Il faut avouer que c’est facile. Qui n’a jamais entendu : « Selon une étude américaine, … » ou « Des chercheurs ont démontrés que … » ou encore « D’après un vigneron rencontré pas mon cousin sur le marché de machin, il faut… » . Si les études, les pratiques sont bien réelles, il faut admettre que sur le long terme, il y a pas mal d’informations qui nous arrivent régulièrement. J’ai donc repris les dernières questions qui me revenaient pour essayer de voir quel est le vrai du faux, qu’est-ce qui relève du mythe ou de la réalité en matière de vin.

1. Le vin est bon pour la santé

image d'un tampon vrai et faux

Il y a énormément de contradiction sur le sujet. Il est sur qu’une consommation intensive n’est pas bonne pour la santé. Cependant une consommation raisonnée et occasionnelle n’a pas d’effet négatif.
C’est certainement ici qu’il y a le plus d’études qui disent tout et son contraire. Les avancées technologiques nous permettent de savoir que boire un verre de vin rouge par jour est une idée reçue par exemple. Il n’y a pas de bénéfice avéré sur le long terme. C’est tout au mieux une supposition. Mais la toxicité de l’alcool contenue dans le vin a bien été démontrée quand la consommation est excessive.

Il existe ce qu’on appelle le French paradox. En France, nous avons moins de maladies coronariennes qu’aux Etats-Unis, et même que dans les pays d’Europe « non latin« . Et ce, malgré une alimentation riche en graisses saturées. Ce qui a été démontré, c’est que le vin contribue, avec une bonne alimentation, à éliminer les graisses saturées. C’est un contributeur et non un moteur.
Couplé à ses
Avec ses effets vasodilatateurs, anti-agrégants et antioxydants, le vin rouge contribue à la bonne santé tant qu’il est bu avec modération. On commence aussi à regarder du côté des effets positifs sur le moral, mais ce n’est que le début des études.

Publicité

 

2. Le vin rouge = le fromage

image d'un tampon rouge faux

Est-ce le moment où je me fâche ? J’ai traité le sujet sous de nombreux angles. L’accord vin et fromage doit être fait plus subtilement. Si les fromages puissants seront plus agréables avec des vins rouges, ce ne sont n’importe quels vins rouges ! A contrario, un fromage délicat comme un crottin de Chavignol sera plus agréable avec un vin blanc de Sancerre (par exemple). L’accord du vin doit donc se faire en fonction de ce qui est offert.

Il est vrai qu’il est compliqué de proposer plusieurs vins au moment du repas. Et les habitudes ont la vie dure. Il est donc préférable de proposer une sélection de fromages qui ne soit pas trop hétéroclite.
De manière générale, ne soyons pas trop rigides. Mais n’oublie pas que le but est de passer un bon moment.

Dédale de cave

3. Les vieux vins sont meilleurs que les vins jeunes

image d'un tampon rouge faux

L’âge d’un vin n’est pas un gage de sa qualité. Tous les vins ne vieillissent pas de la même manière. Il y a de nombreux paramètres à prendre en compte comme le mode de stockage.

Il faut même comprendre que tous les vins ne sont pas produit pour vieillir. En fait, il y a une grande proportion de vins qui ne sont même pas destinés à vieillir. Ils sont produits pour une consommation à court ou moyen terme. Car conserver un vin n’a de sens que dans de bonnes conditions, et que les vignerons ont besoins de place pour stocker les vins arrivants chaque année, ils produisent plus de vins à boire jeune.
Mais quoi qu’il en soit Il y a de très bons vins « jeunes ».

4. Il faut coucher les bouteilles de vin

image d'un tampon vrai et faux

Tout dépend du bouchon de la bouteille. Si la bouteille à un bouchon en liège, il faut effectivement les maintenir couchée pour que le bouchon reste humide et limite les échanges gazeux. Mais pour des bouteilles à capsule, elles peuvent être stockées indéfiniment debout.

Vins dans une cave vitrée

5. Les bouchons à vis sont pour les vins de mauvaise qualité

image d'un tampon rouge faux

C’est un choix du vigneron. Les bouchons en liège n’ont pas que des qualités. Les capsules ont fait d’énorme progrès techniques. C’est notre imaginaire qui relie les bouchons à vis à des vins de piètre qualité. C’est une vrai idée reçue sur le vin.

Actuellement, il y a beaucoup de bouteille qui ne sont plus bouchées au bouchon de liège mais avec des bouchons synthétiques ou de canne à sucre. Le progrès n’arrête pas. Et si tu y vois un question de coût, il faut en fait y voir un problème lié aux bouchons de liège. C’est ce que je développe dans mon article sur les bouchons de liège.

6. Les sulfites donnent mal à la tête

image d'un tampon vert vrai

Effectivement les sulfites sont responsables d’une partie des maux de tête. Les sulfites sont ajoutés à des fins de conservation du vin. Il existe naturellement des sulfites dans le raison. Donc un vin sans sulfite n’existe pas. Cependant, depuis le 16° siècle de notre air, le souffre est ajouté au vin afin de le stabiliser et de permettre son voyage.

Le souffre a de nombreux avantage comme le fait d’aseptiser le vin, d’empêcher l’oxydation et de bloquer les levures pour éviter une nouvelle fermentation.
Tous les vins ne nécessitent pas la même dose. Les vins blancs et rosés en contiennent généralement plus que les vins rouges avec un grand taux d’alcool.

L’effet des sulfites est de nous procurer des maux de tête. Ce n’est pas systématique. Je n’ai , par exemple, jamais eu mal à la tête en buvant du vin blanc, du moins en restant dans des quantités raisonnables.
Pour ceux à qui ça arrive, l’hydratation n’y change rien. Ce n’est pas un effet de la déshydratation liée à l’alcool. Il arrive aussi que certains soient intolérants aux sulfites. Dans ce cas, en plus des maux de tête, il y a le nez qui se bouchent, les yeux qui grattent, etc.

7. On fait du rosé en mélangeant du vin rouge et du vin blanc

image d'un tampon rouge faux

Ce serait facile, mais non. Le secret de fabrication du rosé est lié au temps de macération avec les peaux de raisins rouges. C’est la peau qui teinte le vin, et non la pulpe. Donc il faut laisser macérer la peau avec le jus pour que les particules de couleurs soient transmises.
Il existe cependant une très faible partie de vins rosés issus d’un assemblage blanc et rouge, mais cette partie est négligeable. Ca arrive mais pas suffisamment souvent pour en faire une généralité.

Sélection de verres à vin

8. Le Champagne se boit frappé

image d'un tampon rouge faux

Le Champagne se boit frais, mais pas frappé. Avec une telle affirmation, plus jeune, on m’aurait dit :
« – C’est toi que je vais frapper ! »
On est d’accord que ce n’est pas le mieux d’un point de vue éducatif, mais ça a le mérite d’enlever de fausses idées de la tête.

Pour frapper une boisson, il faut soit la mettre au congélateur, soit la conserver dans la glace, soit y ajouter des glaçons. On va dire que la conserver dans la glace une fois ouverte est admissible. L’y mettre pour la faire refroidir rapidement, non !
Mettre des glaçons de le champagne est un acte à la limite du sacrilège.

Si tu as envie de le mettre au congélateur pour le rendre plus frais d’un seul coup, on va dire qu’il va refroidir. Il va surtout se fermer et perdra de sa qualité aromatique. Et oui les arômes secondaires vont avoir du mal à s’exprimer. Ce n’est pas l’idéal pour apprécier ces vins qui ont tout de même un coût.

9. Le Champagne se sert dans des coupes ou des flûtes

image d'un tampon rouge faux

La flûte a été inventée par les producteurs. Son avantage est de concentrer les arômes. Mais la surface d’oxidation du vin est alors trop faible. De plus la forme resserrée de la flûte concentre le gaz carbonique ce qui a pour effet de masquer les arômes. Si en plus les flûtes sont longues, les bulles en surfaces deviennent trop grosses ce qui peut être désagréable.

A contrario, les coupes laissent s’échapper beaucoup trop d’arômes. Elles ont été largement délaissées depuis les années 30 et l’avènement des flûtes à champagne.
En fait, il est préférable d’utiliser des verres en tulipe. C’est un verre qui rappelle la forme des ballon de rugby et qui est plus évasé au milieu. Alors ? Es-tu prêt à tester la tulipe ?

Je finirais en disant qu’un bon vin n’est pas forcément cher. Non, on ne lui demande pas d’être cher mais à son juste prix. Et produire un vin n’est pas si onéreux.
Et oui, il y a encore des sujets à couvrir quand il s’agit des mythes autour du vin. Si tu en connais d’autres, n’hésite pas à les partager en commentaire.

One Comment

  1. Avec votre article si bien rédiger beaucoup de gens vont faire maintenant le part des choses du vrai et le faux sur le vin. Consommer avec modération.

    18 juillet 2019
    |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.