Skip to content

Pourquoi garder des bouchons en liège ?

Posted in Dégustations

Le liège est une matière naturelle obtenue à partir de l’écorce du chêne-liège. Sa récolte est faite de manière à respecter l’arbre et à fournir un produit noble. Mais des alternatives au liège sont apparues et je te propose de faire un tour d’horizon.

Le bouchon en liège : technique et traditionnel

Faire respirer le vin

C’est l’atout majeur du liège. Pour vieillir et évoluer, le vin a besoin d’échanger avec son environnement. Mais pas n’importe comment. Le liège est un matériel imputrescible mais qui permet les échanges gazeux en faible quantité. Une très petite quantité d’oxygène est envoyée dans le vin grâce au bouchon en liège , et cette micro-oxygénation modifie lentement et de manière maîtrisée la composition du vin. C’est l’un des meilleurs outils

Côté conservateur

Le monde du vin est assez conservateur. L’utilisation du liège dans l’embouteillage est en partie lié à cette force de l’habitude. Et le bouchon de liège est presque un emblème. Il y a une certaine image à travailler avec le bouchon de liège pour un producteur.
Pour le consommateur, le bouchon de liège est la garantie d’avoir un meilleur vin. Enfin, ça c’est dans l’inconscient. Entre la matière, le bruit symptomatique de l’ouverture de la bouteille, le cérémonial du bouchon, il y a une forme d’élégance surtout quand tu reçois ou sue tu es au restaurant.

Enfin, il faut comprendre que le TCA n’émane pas uniquement du bouchon. En effet 5% des vins bouchonnés, le sont dès le vieillissement en fût. Car le fût de bois peut transmettre. Donc un bouchon plastique ou une capsule ne garantissent pas que le vin ne sera pas bouchonné. En effet la bactérie peut se retrouver dans les bois des chais et parfois être transmise directement au fût.

Bouchons de liège en train d'être façonnés dans une planche de liège

Que faire sans liège ?

Défauts du vins liés au bouchon

Le liège de bonne qualité est de plus en plus difficile à trouver. Il y a de plus en plus de quantité de vin produites à travers le monde et le liège n’est pas utilisé uniquement pour les bouchons. On l’emploie dans la construction, la décoration… De plus le liège parfaitement naturel n’est pas une généralité. Plus le liège est de mauvaise qualité et plus il va avoir des lenticelles (des trous). Ces dernières sont alors colmatées avec des produits synthétiques. Plus « grave », il y a des bouchons de liège reconstitué qui sont lié avec des colles.
Ces bouchons de liège n’offrent donc pas toutes les garanties et des alternatives sont possibles.

Bouchons en verre sur une bouteille de vin

Quelles alternatives au bouchon de liège ?

La première alternative est représentée par les bouchons synthétiques . Ils peuvent être en plusieurs matières comme du plastique ou de l’aluminium. Tu peux aussi trouver des bouchons en canne à sucre comme j’en ai vu lors de ma visite à la Cave Nerot.

Les bouchons plastiques sont fabriqués à base de polymères. Ils ont l’avantage d’être très résistants et de ne pas casser. Mais pour les échanges gazeux, il faudra repasser. Si on prend un bouchon totalement hermétique, il y a lieu de se poser à la question des échanges gazeux. Cette méthode de bouchonnage ne pourra donc être retenue que pour des vins à boire rapidement. Ces bouchons conviennent très bien aux vins jeunes dont la fraîcheur est préservée.

Capsules à vis pour bouteille de vin

Penfold's Chardonnay à 180€ avec une capsule à vis métallique

Certains spécialistes du vin pensent que les bouchons à vis vont s’imposer et devenir un incontournable. Ce type de fermeture est très répandue en Océanie. C’est un système avec un excellent rapport qualité prix mais qui se heurte à une barrière psychologique très importante. Alors que le bouchon permet tous les échanges gazeux souhaitables et est très pratique à l’utilisation. Nous avons plus de mal avec ce système qui évoque des vins bon marché. Mais par exemple, Penfold’s vend des Chardonnays à presque 200€ avec une capsule à vis ! C’est une autre façon de rappeler que le contenant ne fait pas le contenu.

Le bouchon de liège reste inévitable pour la conservation et le vieillissement des vins de garde. A l’inverse, le bouche en plastique est idéal pour les vins qui ne se gardent pas et qui sont à consommer dans l’année.
Le bouchon synthétique représente, pour certains, un déclin d’une tradition ancestrale.
Mais la capsule semble avoir le plus d’avenir même si elle est dans l’inconscient assimilée à des vins médiocres. Elle mettra certainement beaucoup de temps à s’imposer. Malgré à une fiabilité toujours à prouver, les bouchons synthétiques gagnent tout de même du terrain. Se heurteront-ils à un plafond de verre ?

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.