Skip to content

Reflexion sur les app du vin – le cas Wine On-Demand

Posted in Applications

Tu te souviens de WOD ? J’avais testé l’application de commande des vins. Il y a une dizaine de jours, j’ai reçu un email de l’application Wine On Demand. Je fais un point sur la situation que rencontre de nombreuses start-up.

Applications

Les entreprises qui se créent sont porteuses d’un projet. Le projet de Wine On Demand est de permettre de référencer le maximum de vin et de faire en sorte que chacun d’entre nous puisse accéder à ses vins.

Parfois appelé le Uber du vin, cette application a reçu un accueil relatif. Proposée dans plusieurs pays, l’idée plait beaucoup. Mais il y a beaucoup de concurrence sur ce secteur des applications. C’est encore un domaine relativement confidentiel (le secteur du vin et des spiritueux) qui est régulièrement mis à mal par l’actualité ou les réglementations. En effet, il y a dans un premiers temps les problèmes d’actualités liés aux imports de vins étrangers, de produits potentiellement dangereux, de lobby anti-alcool qui influencent assez négativement l’opinion public.
Ensuite, les réglementations des différents pays évoluent constamment entre les pressions des groupes politiques et sociaux et les intérêts économiques des pays ou zones géographiques. Je ne dis pas que c’est bien ou pas bien, mais le climat économique pour les sociétés qui gravitent dans ce secteur n’est pas très confortable.

Un monde de traditions

Il faut ajouter à ça que le monde du vin est encore très très conservateur. Mise à part dans des filières parallèles de distribution, les acteurs se concentrent sur des méthodes traditionnelles de vente. Elles ont fait leurs preuves, certes, mais il n’y a du coup aucune anticipation de ce que pourrait être les filières de distribution de demain.
Les grandes entreprises du vins restent donc sur des méthodes classiques et n’investissent pas encore dans les jeunes pousses.

Dans le cas de WOD, le développement de la société francilienne passe par une levée de fond. Une levée de fond est quelque chose normal est d’habituel pour de nombreuses sociétés. Le but est de faire entrer dans le capital des investisseurs afin de pouvoir lancer les investissements nécessaires au développement de la structure. C’est donc ce qu’a entrepris la société. Mais le chemin est jonché d’embuches. Du coup, ni business angels, ni join ventures, ni entreprises privées ne se lancent dans la levée de fond. Quand Vivino lève 20 M$ outre-atlantique, LE pays du vin est frileux. Un comble avec ces canicules à répétition.

Smiley pas content

Quitte à aborder le cas du climat, notre pays change et beaucoup ces derniers temps. Il en découle des modifications importantes sur les récoltes. D’autres pays l’ont compris et les filières changent parfois en réduisant les intermédiaires ou en en trouvant de nouveaux. C’est en partie le projet de Wine On-Demand (et beaucoup d’app apparus ces dernières années) de réduire les intermédiaires et les coûts, d’être plus profitable pour les producteurs et les consommateurs.

Transformation de WOD

Maintenant WOD change son fusil d’épaule et devient un club. L’aventure entrepreneuriale semble s’arrêter là. Il faut beaucoup de courage pour prendre une telle décision. Le principe du club est que seuls les anciens clients auront le droit d’avoir accès aux 60 000 anciennes références. Les demandes de nouveaux vins seront aussi réservées aux membres du club. Les nouvelles fonctionnalités seront plus rares ou priorisées autrement maintenant.
Quand à l’app, elle reste ouverte pour les membres du club qui pourront éventuellement en inviter d’autres. Mais je pense que l’assimilation de nouveaux membres sera certainement faites avec parcimonie.

Ce cas me touche certainement à cause d’une situation personnelle un peu identique. Je viens de vivre la fin d’un projet et c’est assez douloureux. Mais d’autres choses arrivent derrière et il faut savoir rebondir. Je souhaite à l’équipe WOD de bonnes choses pour l’avenir.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.