Skip to content

Comment fait-on de la bière ?

Posted in Non classé

C’est un registre un peu différent que j’aborde aujourd’hui car je vais te parler de bière. Etant de plus en plus affûté à l’art de faire du vin, je me suis interrogé sur la manière de produire d’autres alcools. L’idée n’est pas d’en faire à la maison, mais plutôt de voir comment c’est produit en général. Et aujourd’hui, je te propose de faire un tour dans la fabrication de bière.

Ingrédients pour faire une bière

Pour faire de la bière, il y a un minimum de quatre ingrédients. J’ai nommé du malt (orge ou blé), l’eau, le houblon et la levure. Ce qu’il faut faire, c’est extraire les sucres des grains (généralement de l’orge) pour que la levure puisse la transformer en alcool et en CO2, créant ainsi de la bière. On ajoute parfois du sucre à ces ingrédients pour augmenter le taux d’alcool.

Etapes de la création d’une bière

Etapes de brassage pour une bière

Le concassage

Le brassage est la première étape de la création de la bière. Dans un premier temps, il faut concasser les grains, généralement l’orge (bien que parfois le blé, le seigle ou d’autres produits du même genre). Les grains sont récoltés et traités par un processus de chauffage, de séchage et de craquage. L’objectif de cette « torréfaction » est d’isoler les sucres qui vont nourrir les levures plus tard.

Le brassage

Atelier de brassage d'une bière
Source : Coxy.fr

Les céréales subissent ensuite le brassage à proprement parler. Elles sont trempées dans de l’eau chaude, mais non bouillante, un peu comme si on préparait du thé.
Ici, il y a deux méthodes qui sont la décoction ou l’infusion. Chacune répond à un objectif.
Il faut donc extirper les sucres par activation des enzymes des grains. Elles vont alors transformer l’amidon en sucre. Ça permet de créer un moût, du jus de malt. C’est la base même de la cervoise qu’on obtient, si j’ai bien compris. Bien sûr le brassuer mélange en continu pour maîtriser la température et l’activation des enzymes.

Filtration et rinçage

Une fois que cette « cuisson » est terminée, il faut récupérer les grains cuit et le rincer. L’eau de rinçage permet de récupérer plus de sucre. L’étape a l’air importante.

Houblonnage

Le moût est alors porté à ébullition pendant pendant un certain temps afin de le faire réduire et donc augmenter la concentration de sucre. Puis les houblons et d’autres épices sont ajoutés en plusieurs fois. Le houblon est le petit fruit vert ressemblant à un cône d’une liane. Il fournit l’amertume pour équilibrer tout le sucre dans le moût et donne de la saveur. Il agit également comme un conservateur naturel.

Refroidissement et filtration

Une fois que l’ébullition est terminée, le moût est refroidi très rapidement et est filtré. Cette étape prépare la suivante. Le moût doit être refroidit pour ne pas tuer les levures qui viendront transformer le sucre en alcool. Mais il faut aussi créer un petit choc thermique pour stopper les réaction chimique en cours lors de l’ébullition.

Fermentation de la bière

Le moût obtenu est ensuite mis dans une cuve de fermentation et la levure y est ajoutée. À ce stade, le brassage est terminé et c’est la fermentation qui commence. La bière est stockée pendant plusieurs semaines et va subir deux fermentation. La levure fait son travail de fermentation durant ce temps. La levure consomme tout le sucre contenu dans le moût et ne rejette que du CO2 et de l’alcool.
La seconde fermentation se fait en bouteille.

Voilà comment on fait une bière de manière vulgarisée. Si ce thème de la bière ou d’autres alcool t’intéresse, je vais faire d’autres articles dans les mois à venir.
En attendant, n’hésite pas à partager !

Et n’oublie pas que l’alcool est dangereux pour la santé.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.